L’orthoptiste


Par Lyvia KOU, orthoptiste Hôpital Pitié-Salpêtrière. Article paru dans le Tyndall n° 50 de mars 2017.

Le cadre

L’orthoptiste est un auxiliaire médical diplômé d’État, dont la vocation est le dépistage, la rééducation et la réadaptation de la vision.

Les orthoptistes ne peuvent pratiquer leur art que sur ordonnance médicale ou, dans le cadre notamment du cabinet d’un médecin ophtalmologiste, sous la responsabilité d’un médecin.

Plus récemment, le décret de compétences de 2007, fixant la liste des actes réalisables par les orthoptistes, a élargi le nombre d’examens complémentaires pouvant être réalisés et a autorisé les orthoptistes à effectuer quasiment toutes les techniques d’imagerie et examens de l’œil tels que l’examen du champ visuel, la rétinophotographie non mydriatique (RNM), l’électrophysiologie oculaire, la pachymétrie sans contact, la tonométrie sans contact, la tomographie par cohérence optique (OCT), la topographie cornéenne, l’angiographie rétinienne (à l’exception de l’injection qui doit être effectuée par un professionnel de santé habilité), la biométrie oculaire préopératoire, la pose de lentilles, à déterminer l’acuité visuelle et la réfraction, le tout sous la responsabilité d’un médecin ophtalmologiste.

Acuité visuelle

Il s’agit de la mesure de la capacité visuelle de la fonction maculaire, c’est-à-dire le pouvoir de discrimination le plus fin au contraste maximal entre un test et son fond. Elle peut se mesurer à l’aide d’optotype choisi en fonction du patient (lettres, chiffres, dessins...).
Dispositif pour l'acuité visuelle
L’orthoptiste mesure l’acuité maximale corrigée, afin de pouvoir aiguiller son examen dans le cadre de recherche d’anomalies visuelles.

Flare

Examen indolore et non invasif permettant de compter le nombre de cellules inflammatoires présentes dans la chambre antérieure de l’œil à l’aide d’un laser. Voir aussi l’article Tyndallomètre.
Tyndallomètre
Le patient doit fixer une lumière verte droit devant pendant l’acquisition des mesures (de 5 à 10 en fonction de l’âge, de l’inflammation et de la fiablité).

Le résultat est une moyenne des mesures (en photons par milliseconde), connu à la fin de l’examen.

  • De 0 à 8, il est considéré comme normal.
  • De 8 à 10, à surveiller.
  • Au-delà de 10, inflammatoire.

Mais les résultats permettront surtout de connaître l’évolution de l’inflammation par rapport aux examens précédents.

Protocole :

  • Dilatation par collyre nécessaire pour une meilleure fiabilité.
  • Durée d’une mesure : quelques secondes.
  • Durée totale de l’examen : 10 à 15 minutes.

Tomographie par cohérence optique (OCT)

Examen indolore et non invasif permettant de faire des coupes de la rétine et du nerf optique, afin d’étudier l’épaisseur des différentes couches et leurs structures. Voir aussi l’article sur l’OCT dans la rubrique Examens.
OCT Cirrus
OCT Spectralis
Le patient doit fixer le centre d’une étoile ou un point lumineux, droit devant ou sur le côté, en fonction de la mesure souhaitée par l’opérateur.

Les résultats sont imprimés après les acquisitions, et données au médecin pour leur interprétation.

Protocole :

  • Dilatation par collyre possible mais non systématique.
  • Durée d’une mesure : quelques secondes à 2 minutes.
  • Durée de l’examen : 10 à 15 minutes.

Champ visuel Humphrey

Le champ visuel est la zone de l’espace perçue par le regard, alors que les yeux restent immobiles droit devant. L’étude du champ visuel intègre la recherche des limites périphériques de celui-ci et le seuil de sa sensibilité à la lumière.
Champ visuel Humphrey
Il permet l’étude de toute la voie optique qui va de la rétine au cortex visuel occipital.

Cette exploration indolore permet de localiser l’anomalie, d’en surveiller l’évolution et parfois de proposer une indication thérapeutique.

Lors de l’examen de champ visuel périmétrique Humphrey, il est envoyé des stimuli lumineux de différentes intensités à l’intérieur d’une coupole.

Le patient sonne pour indiquer qu’il voit le point lumineux.

C’est une méthode d’examen qui explore de façon fine le champ visuel central, elle est ainsi particulièrement indiquée dans une pathologie du nerf optique, de toxicité rétinienne, ou au cours du dépistage ou suivi du glaucome.

Protocole :

  • Pas de dilatation.
  • Durée de l’examen : 4 à 10 minutes par œil, pour un total d’environ 30 minutes.
 25 juin 2020 par  webmestre
popularité : 7%


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456