Angiographie rétinienne


Cette technique est basée sur le même principe que l’angiographie de façon générale : elle utilise, pour visualiser la rétine et la choroïde et leur vascularisation, un produit colorant (la fluorescéine ou le vert d’indocyanine).

Avant l’injection du produit, l’ophtalmologiste procède à un examen du fond d’œil et à la prise de différents clichés. Une fois l’injection effectuée, le colorant est transporté à travers le courant sanguin dans le réseau artériel et veineux de la rétine.

Cet examen est un moyen irremplaçable pour connaître les anomalies des vaisseaux et de la rétine. Il est utilisé pour rechercher des signes d’uvéites postérieures.

Angiographie au vert d’indocyanine ou à la fluorescéine ?

Le vert d’indocyanine a l’avantage de passer dans le compartiment situé sous la rétine, ce qui permet une meilleure vision de la choroïde, éponge vasculaire dont il assure une coloration spécifique.

Dans la partie postérieure de l’oeil se trouvent plusieurs couches. Imaginez un mille feuilles, avec au-dessus du sucre et en dessous de la crème correspondant à l’éponge vasculaire choroïdienne. Lorsqu’on injecte simultanément de la fluorescéine et du vert d’indocyanine, la fluorescéine colore rapidement les vaisseaux de la rétine en surface, tandis que le vert d’indocyanine colore plus tardivement les vaisseaux profonds de la choroïde. C’est là qu’on voit des taches noires correspondant aux vaisseaux nécrosés. La rétine peut être impeccable et la choroïdite nécrosante, d’où une réduction progressive du champ visuel.

Voir aussi :

 2 avril 2015 par  webmestre
popularité : 8%


Agenda

<<

2019

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456