Fonctionnement de l’œil

 2 avril 2015 par  webmestre
popularité : 12%

Traitement de la lumière

La lumière réfléchie par un objet passe par la cornée. Grâce au muscle ciliaire, le cristallin « accommode », c’est à dire ajuste sa forme et fait converger les rayons lumineux. Lorsque le muscle est au repos, le diamètre du cristallin est maximal et l’œil peut voir de loin. Lorsque le muscle se contracte, le cristallin est bombé et dévie plus fortement les rayons lumineux : l’œil peut voir de près. Les rayons parviennent ensuite jusqu’à la rétine, où plus de 100 millions de cellules sensibles à la lumière, les photorécepteurs, les reçoivent et transmettent l’image jusqu’au cerveau par le biais du nerf optique. Étant donné que les rayons lumineux se croisent en traversant la cornée, la rétine reçoit l’image à l’envers, mais le cerveau rétablit l’image à l’endroit.
PNG - 9.9 ko

L’accommodation

L’accommodation est la mise au point sur un objet rapproché, le corps ciliaire resserre le cristallin ce qui l’épaissit. Il devient ainsi plus convergent et ramène sur la rétine les images qui autrement se formeraient en arrière de celle-ci.

  • Pour faire la mise au point sur des objets éloignés, il amincit le cristallin.
  • Plus l’objet est proche de l’œil, plus l’accommodation ou l’effort du muscle cristallin est fort : une sensation d’inconfort ou fatigue visuelle apparaît.
  • Avec l’âge, il y a perte de l’élasticité du cristallin : c’est la presbytie.
  • Si il s’opacifie, il y a cataracte.
L’accomodation

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Fonctionnement de l’œil

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345