Le glaucome

 11 avril 2015 par  webmestre
popularité : 10%

Le glaucome est une maladie oculaire entraînant une atrophie du nerf optique et une perte du champ visuel.
On estime environ un million de personnes touchées par le glaucome en France.

Causes

La principale raison de ce phénomène est l’élévation anormale de la pression interne de l’œil (mais le glaucome peut également exister avec une pression normale et une pression intraoculaire peut être élevée sans faire de glaucome).
Certains facteurs augmentent le risque de glaucome :

  • antécédents de glaucome dans la famille ;
  • le vieillissement ;
  • le diabète et les maladies vasculaires ;
  • la grande myopie.

La pression intraoculaire

Cette pression donnant la forme arrondie de l’œil résulte de la résistance à l’écoulement de l’humeur aqueuse (voir la partie sur l’humeur aqueuse).
Une sécrétion limitée de l’humeur aqueuse implique une augmentation de la pression (une diminution lorsque la quantité sécrétée est moins importante que celle écoulée).
Si le phénomène persiste des fibres visuelles au niveau de la rétine disparaissent progressivement et irréversiblement. La papille, au niveau du nerf optique s’excave petit à petit.

Excavation et atrophie glaucomateuse de la papille
Examen du fond d’œil

Les capacités visuelles se dégradent inévitablement. La baisse de la vision due au glaucome est le plus souvent progressive.

Les différents glaucomes et leurs symptômes

  • Le glaucome congénital : c’est une maladie héréditaire qui résulte d’un défaut dans le développement des systèmes d’évacuation de l’humeur aqueuse chez les nouveau-nés.
  • Le glaucome à angle ouvert : c’est la forme la plus fréquente (80 %) et la plus sournoise, car elle ne donne que des symptômes tardifs. Pour diverses raisons (âge, effets secondaires de traitement, uvéite...), le trabéculum s’obstrue.

L’œil se fatigue sous la pression, les fibres visuelles (photorécepteurs sur la rétine) sont endommagées et la vision baisse petit à petit.

  • Le glaucome par fermeture d’angle : plus rare, il est provoqué par une fermeture de l’angle entre l’iris et la cornée bloquant la circulation de l’humeur aqueuse, augmentant brusquement la pression intraoculaire.
    La tension oculaire est forte, l’œil est rouge, douloureux, la perception de la lumière est très faible, la vision embrouillée avec présence de halos colorés et maux de tête.
  • Le glaucome survenu à la suite d’un accident ou d’un coup, ce qui peut provoquer une pression oculaire élevée et peut également entraîner une lésion du nerf optique.

Traitements

Le traitement utilisé pour le glaucome à angle ouvert consiste à instiller des gouttes de collyres dans l’œil, capables de réguler la production de l’humeur aqueuse et ainsi d’abaisser la pression oculaire.
Un traitement au laser est possible et a l’avantage de ne pas nécessiter d’hospitalisation, d’anesthésie et d’incision de l’œil. Dans la majorité des cas, il faut toutefois continuer les gouttes.

Pour le glaucome à angle fermé, si les gouttes de collyres ne fonctionnent pas, le médecin ophtalmologiste procède à la chirurgie au laser (iridotomie) : un léger trou est effectué dans l’iris pour permettre l’évacuation de l’humeur aqueuse.

Pour les personnes atteintes d’uvéites, des risques de réactions inflammatoires peuvent apparaître après traitement par chirurgie.


Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123